L’emmaillotage : un procédé miracle pour endormir bébé ?

L’emmaillotage est une pratique ancienne qui revient en force ces derniers temps. Qu’est-ce qui explique qu’une technique oubliée depuis des décennies séduise autant les parents d’aujourd’hui ? Elle ne parvient pourtant pas à faire l’unanimité. Ses détracteurs mettent en avant des risques pour l’enfant. Alors que faut-il en penser ? Ilado fait le point avec vous sur l’emmaillotage, ses avantages, ses risques et vous présente une alternative intéressante, les cocons.

Qu’est-ce que l’emmaillotage ?

Emmaillotage ? Qu’est-ce que c’est exactement ? Il n’est sans doute pas complètement inutile d’expliquer un peu de quoi il s’agit. L’emmaillotage est pratiqué un peu partout à travers le monde, y compris en Europe, et depuis la nuit des temps. Les femmes emmaillottent leur bébé pour le protéger du froid, mais pas seulement. Emmailloter bébé et l’accrocher en hauteur pouvait être bien utile pour le mettre hors de portée des animaux ! En Occident, la technique perdure jusqu’au début des années 70. A cette époque tout change. L’apparition des gigoteuses fait oublier l’emmaillotage pour quelques décennies.

Pourquoi ce retour à l’emmaillotage ?

Aujourd’hui, sous nos latitudes, les bébés ont bien peu de risques d’avoir froid (ce serait même plutôt le contraire). Même chose pour les risques liés aux animaux. Aucun danger ne semble guetter bébé de ce côté-là non plus. Le seul animal à avoir gardé un caractère un peu sauvage est le chat de la maison, et il est bien trop paresseux pour montrer la moindre mauvaise intention à l’égard de bébé ! Alors, pourquoi tant de parents s’intéressent-ils à nouveau à l’emmaillotage ? En fait, tout vient d’un pédiatre américain, Harvey Karp, qui a observé un réel bénéfice pour réguler le sommeil des tout-petits et remis la technique au goût du jour.

L’emmaillotage : quels bénéfices pour bébé ?

L’emmaillotage serait donc une recette magique pour endormir les bébés. Quand on sait à quel point le sommeil est au centre des préoccupations des parents, il est facile d’imaginer qu’une technique permettant d’endormir paisiblement leur bébé a toutes les chances de les intéresser. Pourquoi ne pas essayer alors ? Ils sont de plus en plus nombreux à le faire et à s’apercevoir que ça marche ! Comment expliquer cela ? L’emmaillotage permet au bébé de retrouver les sensations qu’il avait in utero. Cela l’apaise, le réconforte, lui procure un sommeil paisible. Il présente aussi l’intérêt de limiter les mouvements incontrôlés (réflexes de Moro) qui agitent bébé lorsqu’il dort et perturbent son sommeil.

Quels sont les risques liés à l’emmaillotage ?

Alors, quel est le problème ? L’emmaillotage est si bénéfique aux bébés, qu’il serait dommage de les en priver ! Pas si simple, car la technique est sujet à controverse. Ses détracteurs ont même quelques arguments massues pour prendre le temps de réfléchir avant d’adopter définitivement l’emmaillotage. Ils l’accusent, études à l’appui, d’être responsable d’un risque accru de mort inattendu du nourrisson. Autre problème : le serrage des jambes du bébé pourrait l’empêcher de se développer normalement. Evidemment, ces arguments chocs font réfléchir, mais ces risques sont avant tout liés à de mauvaises pratiques de l’emmaillotage, qu’il est facile de corriger.

Comment bien emmailloter votre bébé ?

Pour emmailloter votre bébé sans risque, quelques précautions s’imposent. La plupart des bébés aiment être emmaillotés. Mais, si vous voyez que le vôtre n’aime pas ça, mieux vaut ne pas insister. L’emmaillotage ne doit pas être pratiqué au-delà de 3 mois, et uniquement pour aider bébé à bien dormir. Pas question donc de l’utiliser en dehors des périodes de sommeil, pour calmer l’enfant par exemple. Si votre bébé a besoin d’être calmé, le meilleur réflexe est de le prendre dans vos bras ou dans une écharpe de portage. Autre point important : les jambes de bébé doivent pouvoir bouger librement, ne pas être entravées dans la couverture ou le lange d’emmaillotage. Seul le haut du corps doit être contenu, en évitant de serrer (vous devez pouvoir passer votre main entre votre bébé et sa couverture). L’emmaillotage fait grimper la température du bébé. En cas de fièvre ou de fortes chaleurs, mieux vaut éviter de l’emmailloter pour éviter qu’il ait trop chaud. Dans tous les cas, une couverture légère en coton ou un lange suffit pour emmailloter bébé et assurer son confort !

Les cocons, une version moderne de l’emmaillotage

Si l’emmaillotage ne vous convainc pas tout à fait, les cocons sont une alternative intéressante pour endormir votre bébé. Leur origine remonte à une vingtaine d’années. Danièle Salducci est à l’époque kinésithérapeute à l’hôpital nord de Marseille. Elle s’inspire de l’emmaillotage pour mettre au point des cocons de mousse destinés aux prématurés du service néonatalogie de l’hôpital où elle travaille. Ces petits nids sont installés dans les couveuses pour permettre aux bébés de bien se développer. Fabriqués sur mesure et de manière artisanale dans un premier temps, ils sont ensuite commercialisés pour une utilisation grand public.

Ilado propose également des cocons de laine. Composés de laine mérinos souple, thermorégulatrice, et facile d'entretien, les cocons de laine Ilado accueillent votre bébé en douceur, dans une sensation enveloppante et rassurante. En lui rappelant le confort et la sécurité de sa vie utérine, il accompagne votre tout-petit vers un état de calme et de bien-être… Quel bonheur !